Rei Kawakubo, Comme des Garçons - The Independent